Nos conseils pour choisir le meilleur malaxeur pour vos travaux

0
28
meilleur malaxeur melangeur

Le malaxeur ou mélangeur est un outillage très utile et particulièrement prisé par les experts en travaux de peinture et de maçonnerie. Pour le mélange des diverses substances (peinture, mortier et béton), l’utilisation d’un accessoire performant permet de gagner du temps et d’éviter la fatigue. Quel malaxeur choisir pour quelle activité ? Suivez notre guide afin d’identifier le meilleur modèle de malaxeur qu’il vous faut.

Qu’est-ce qu’un malaxeur?

Un malaxeur ou mélangeur est un outillage composé d’un moteur qui fonctionne en faisant tourner une tige ou broche. Cette dernière est équipée d’une hélice qui sert à mélanger les divers produits ou substances afin d’obtenir une composition homogène. Selon le modèle, différentes tailles d’hélices sont disponibles. Simple et pratique, le malaxeur vous permet de mélanger toutes vos substances sans fournir beaucoup d’effort.

Pourquoi l’utiliser pour les travaux?

Vous devez préparer une solution de béton pour la rénovation d’une salle de bain, ou diluer de la peinture pour badigeonner les murs de votre séjour ? Le malaxeur vous permet de réaliser une solution uniforme et totalement homogène en un temps record. C’est un outil simple, pratique et résolument confortable, adapté à un usage ponctuel par un particulier ou à une utilisation intensive sur un chantier.

Les avantages

Le premier avantage qu’il y a à utiliser un mélangeur électrique, c’est qu’il évite la fatigue et permet de gagner du temps. Grâce à sa tige munie de pales et de broches, le malaxeur peut réaliser très rapidement une solution lisse et uniforme. Il rend donc le travail plus agréable et améliore l’efficacité et la pureté des réalisations : coulage de béton, application de peinture ou collage de joints.

Par ailleurs, les mélangeurs se déclinent en deux catégories : les doubles broches et les simples broches. Les modèles équipés d’une double broche permettent de gagner encore plus de temps, car ils sont adaptés au mélange des matières lourdes et visqueuses comme le béton ou le mortier.

Si vous travaillez sur un grand chantier de construction d’immeuble par exemple et que vous souhaitez avoir des résultats admirables, n’hésitez pas à vous équiper d’un malaxeur électrique pour vos travaux ; il vous facilite grandement la tâche et augmente la qualité de vos réalisations.

Les inconvénients

Avec un mélangeur conique à vis, les matériaux adhésifs peuvent se coller à la vis, provoquant ainsi le transfert de matériau d’un lot à un autre. Le temps de nettoyage est également plus important, car il faudra prendre le soin de bien retirer chaque particule de matériau collé. Les modèles à cuve tournante ne conviennent pas au mélange des matériaux ségrégatifs. De plus, la qualité du mélange est limitée et un mélange excessif peut entraîner une mauvaise homogénéité de la préparation. Quant aux mélangeurs à ruban, ils sont équipés de joints immergés dans le matériau pendant l’opération de mélange, ce qui implique un nettoyage en profondeur après chaque utilisation.

Comment choisir un malaxeur ? Les critères principaux

Pour choisir votre modèle de malaxeur mélangeur, vous devez tenir compte de l’usage que vous comptez en faire. Un bricoleur du dimanche n’a pas les mêmes besoins qu’un maçon professionnel ou un maître d’œuvre de chantier. Voici quelques facteurs que vous devrez également considérer pour acheter un équipement fiable et performant.

La puissance

Une puissance inférieure à 800 watts n’est pas suffisante pour malaxer des produits visqueux ou des produits en grande quantité. Ce modèle ne peut donc servir qu’un usage très modéré et occasionnel. Entre 800 et 1600 watts, vous pourrez réaliser des travaux plus importants et accéder à tous types de mélange : béton, colle, peinture visqueuse. Les modèles de 1600 watts et plus se destinent uniquement aux professionnels : ils présentent une qualité de fabrication supérieure ainsi qu’une bonne longévité, mais ils représentent un investissement très important.

La qualité de l’appareil

Un outillage de bonne marque sera nettement plus facile à utiliser, plus ergonomique et très durable. Le soin apporté à la finition des plastiques peut vous renseigner sur la qualité de votre malaxeur : vérifiez également l’état des boulons, la solidité du sélecteur de vitesses et la qualité des gâchettes. De même, pensez à vérifier si la tige est conçue dans un métal de bonne facture afin de profiter de votre équipement le plus longtemps possible. Par ailleurs, le poids de l’appareil peut vous renseigner sur le soin apporté à sa fabrication : plus un malaxeur sera lourd, et plus, il aura de chances de servir longtemps.

La capacité de mélange

En fonction de vos besoins et de la fréquence d’utilisation, choisissez un modèle qui offre une capacité de mélange adaptée. Si vous travaillez sur de grands chantiers, vous devez privilégier un outillage capable de malaxer plusieurs litres à la fois. Le nombre de tours par minutes vous renseigne également sur le temps que mettra votre équipement pour préparer une solution homogène. Pour un usage intensif, privilégiez les modèles qui offrent une vitesse de 700 tours par minutes au moins. Une vitesse de 500 tours est largement suffisante pour un usage modéré. Tous ces critères vous aideront à choisir l’équipement le mieux adapté en fonction de la nature de vos travaux.

Nos conseils pour bien l’utiliser

Pour profiter d’un appareil performant le plus longtemps possible, vous devez impérativement respecter certaines précautions d’usage. Avant tout, il est important de choisir un équipement parfaitement approprié à vos besoins : peinture occasionnelle, travaux de rénovation fréquents ou gros œuvre sur chantier. Lisez attentivement la notice de votre outillage afin de l’utiliser comme il faut.

Au moment de l’entretien, il est également essentiel de respecter certaines précautions pour que votre appareil puisse durer dans le temps et continuer à vous servir le plus longtemps possible. Pensez à nettoyer l’hélice après chaque utilisation, et utilisez un solvant adapté pour éviter que l’enduit que vous avez appliqué ne se sèche sur votre outillage. Au niveau du moteur, vous devez vérifier régulièrement s’il est suffisamment graissé et si le balai en carbone n’est pas défectueux. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un spécialiste, car une panne identifiée très rapidement peut être réparée plus aisément.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici